Archives de
Category: Recommandations

Le Sublime ou l’importance d’admirer

Le Sublime ou l’importance d’admirer

(Remise du Prix de l’AFPEAH – Sénat, 15 juin 2024) Je rassure tout de suite : je ne vais évidemment pas me lancer dans l’exploration de cette notion complexe, le Sublime, une notion  qui touche à l’esthétique, à la rhétorique, mais qui transcende  largement ces catégories en touchant à  l’éthique,  et même à la philosophie : une notion qui  résiste à la définition, même si j’en dirai quand même quelques mots dans cette libre causerie. Mon souci, souci ici non d’antiquisante –…

Lire la suite Lire la suite

Enfants et écrans, À la recherche du temps perdu

Enfants et écrans, À la recherche du temps perdu

« La Commission a été bousculée par les constats qu’elle a eus à faire sur les stratégies de captation de l’attention des enfants, où tous les biais cognitifs sont utilisés pour enfermer les enfants sur leurs écrans, les contrôler, les réengager, les monétiser. Elle a été alarmée par certaines représentations, de la femme par exemple, que le numérique hyper amplifie, et par ce qu’il peut imposer aux jeunes filles dans leur vision d’elles-mêmes ou des comportements «attendus» d’elles. » [extrait du Rapport…

Lire la suite Lire la suite

Jean-Michel Ropars, Ulysse dans le monde d’Hermès

Jean-Michel Ropars, Ulysse dans le monde d’Hermès

À l’occasion de la parution de son essai, Jean-Michel Ropars a accordé à notre association un entretien que nous restituons ici : Pourquoi écrire un livre de plus sur Ulysse et l’Odyssée? Personnage sans doute issu d’un très vieux fond de tradition orale, Ulysse est devenu grâce aux aèdes qui l’ont subtilement mis en scène un mythe littéraire intemporel, capable de fasciner autant les enfants par le récit de ses merveilleuses aventures, que de susciter les doctes interrogations des plus graves…

Lire la suite Lire la suite

« Wood’stown »

« Wood’stown »

Nous vous invitons à découvrir le texte d’Alphonse Daudet intitulé « Wood’stown ». Cette nouvelle fantastique s’intéresse à l’emprise de l’homme sur la nature. Dans ce récit visionnaire, Daudet met en cause notre manière d’être au monde. L’écrivain n’écrit pas une diatribe centrée sur un ou deux personnages individualisés, il considère les êtres humains comme un ensemble, une sorte de magma inconsciemment occupé à détruire son environnement pour asseoir des activités qui semblent absurdes. Le récit met l’accent sur la fébrilité des…

Lire la suite Lire la suite

Le Rossignol et l’empereur, un conte d’Hans Christian Andersen

Le Rossignol et l’empereur, un conte d’Hans Christian Andersen

Nous vous invitons à écouter la lecture de Claudine Foury sur la chaîne YouTube de notre association. Vous redécouvrirez ainsi ce très beau conte d’Andersen, qui célèbre les vertus de l’art et la liberté inconditionnelle de l’artiste. Le rossignol est en effet une figure de l’artiste dans ce récit. Libre et étranger aux normes et codifications, il ne peut s’exprimer sous la contrainte. Sa sensibilité seule le guide. Vivant au fond d’une forêt, dans un territoire marginal, il s’adonne à son art…

Lire la suite Lire la suite

L’Odyssée restituée : Homère au plus près

L’Odyssée restituée : Homère au plus près

L’un des plus grands hellénistes et poètes de notre temps, Philippe Brunet, vient d’achever une traduction d’Homère qui fera date. À L’Iliade (2010) succède L’Odyssée (2022), publiée aux éditions du Seuil. Grâce à cette traduction, le lecteur découvre, parmi d’autres révélations, la respiration homérique fondamentale : l’hexamètre. Il a accès à la traduction enfin fidèle des épithètes, et à la révélation de la structure des deux poèmes, qui se répondent chant à chant selon une dramaturgie inaperçue jusque-là… L’œuvre de…

Lire la suite Lire la suite

L’obsession de la perfection : corps & réseaux sociaux

L’obsession de la perfection : corps & réseaux sociaux

Quand le « corps charnel s’absente au profit d’un corps-image mis en scène par la vidéo ou la photographie. » A. Gozlan « L’idéalisation du corps sur les réseaux sociaux met en danger les ados » (extraits) « La procureure générale du Massachusetts, Maura Healey, avait déjà tiré la sonnette d’alarme lors d’enquêtes antérieures : selon la magistrate, « l’utilisation d’Instagram est associée à des risques accrus de dommages à la santé physique et mentale des jeunes, notamment de dépression, de troubles de l’alimentation et…

Lire la suite Lire la suite

Le Portrait ovale

Le Portrait ovale

 L’association vous invite à redécouvrir « Le Portrait ovale », nouvelle fantastique d’Edgar Allan Poe. Annabelle Presa, qui lit le récit, vous conseille deux textes complémentaires : Le Chef-d’œuvre inconnu (Balzac) et « Le Désir de peindre » (Baudelaire). Publiée initialement dans le « Graham’s Magazine » en 1842, la nouvelle s’intitulait alors « Life in Death ». Elle présentait un narrateur souffrant, ayant pris laudanum et morphine. Ce détail supprimé ensuite par Edgar Poe ajoutait un degré de complexité supplémentaire à la nouvelle. Ce récit aurait inspiré…

Lire la suite Lire la suite

Urashima Tarō

Urashima Tarō

Nous vous invitons à découvrir ou redécouvrir ce conte traditionnel japonais. Il s’inscrit dans le cadre de la nouvelle rubrique de l’Afpeah consacrée à la lecture de mythes, de textes poétiques, littéraires… Ces textes, qui s’adressent à tous, intéressent tout particulièrement les élèves de l’école primaire et ceux du secondaire. Nous savons que certains d’entre eux ont malheureusement des difficultés lorsqu’il s’agit de se confronter à l’écrit. Nous espérons que ces lectures contribueront à leur faire aimer la littérature et…

Lire la suite Lire la suite

Relire Virgile

Relire Virgile

Nous vous recommandons l’émission de France Culture du 30/11/2021, consacrée à Virgile. La lecture de L’Énéide nous apprend à traverser une crise, à rester debout quand tout s’effondre. […] Ce livre nous apprend à trouver du sens dans la douleur et à rester debout avec dignité, et surtout à trouver un sens collectif à une tragédie. L’Énéide et Énée nous apprennent la capacité, la force, la dignité qu’il faut pour traverser l’inéluctable, pour ne pas tomber, pour ne pas s’effondrer,…

Lire la suite Lire la suite

Scolarisation des enfants sourds

Scolarisation des enfants sourds

Nous vous recommandons la pétition initiée par l’APES 14 – Association de Parents d’Enfants Sourds du Calvados Le Pôle d’Enseignement des Jeunes Sourds (PEJS) à l’école des Odons voit ses effectifs croître. En 3 ans, les enfants sont passés de 3 à 11, sur des niveaux allant de la Maternelle au CM2. Or le nombre d’heures d’apprentissage de la langue des signes n’a pas augmenté. Aujourd’hui, une seule enseignante de LSF partage son temps, entre l’école primaire de Bretteville sur Odon,…

Lire la suite Lire la suite

Andrea Marcolongo: «Les langues anciennes risquent de disparaître par paresse intellectuelle»

Andrea Marcolongo: «Les langues anciennes risquent de disparaître par paresse intellectuelle»

« Andrea Marcolongo, auteure de La Langue géniale: 9 bonnes raisons d’aimer le grec, (Les Belles Lettres), […] rappelle l’importance d’apprendre le latin et le grec pour développer son esprit critique et renouer avec la beauté, la poésie et la profondeur des mots. » EXTRAITS « Une des utilités des langues anciennes, c’est de nous apprendre la valeur du temps. C’est donc très antimoderne d’apprendre ces langues! Il faut des années pour les apprendre. Or, nous vivons dans une époque de la vitesse…

Lire la suite Lire la suite

Le Roman d’Ernest et Célestine

Le Roman d’Ernest et Célestine

Daniel Pennac Nous avons le plaisir de vous recommander ce classique de la littérature de jeunesse, publié en 2012 pour la première fois. Ernest est un ours musicien du monde d’en haut. Célestine est une souris du monde d’en bas passionnée de peinture. Mais a-t-on déjà vu une souris aimer un ours ? Est-ce un hasard si ces deux-là, rejetés de tous, se sont rencontrés près d’une poubelle ? Alors que leurs congénères fustigent cette entente « contre-nature », une amitié indéfectible unit Ernest…

Lire la suite Lire la suite

La Grande Fabrique de mots

La Grande Fabrique de mots

Nous vous recommandons l’album de Valéria Docampo et Agnès de Lestrade à destination des plus petits ( 4-6 ans). La Grande Fabrique des mots est une fable dystopique, accessible et tendre, qui sensibilise les plus jeunes lecteurs à la valeur du langage. Dans le pays imaginé par Agnès Lestrade, chaque parole prononcée doit être achetée et avalée pour pouvoir être prononcée. Au centre de la cité se dresse une imposante usine, aux allures de tour de Babel, qui tisse des…

Lire la suite Lire la suite

La Rivière à l’envers

La Rivière à l’envers

L’histoire que voici se passe en un temps où l’on n’avait pas encore inventé le confort moderne. Les jeux télévisés n’existaient pas, ni les voitures avec airbags, ni les magasins à grande surface. On ne connaissait même pas les téléphones portables ! Mais il y avait déjà les arcs-en-ciel après la pluie, la confiture d’abricot avec des amandes dedans, les bains de minuit improvisés, enfin toutes ces choses qu’on continue à apprécier de nos jours. Il y avait aussi, hélas,…

Lire la suite Lire la suite

Pourquoi lire les classiques – Qu’est-ce que lire ? – 2

Pourquoi lire les classiques – Qu’est-ce que lire ? – 2

Ne surtout pas croire « que les classiques doivent être lus parce qu’ils servent ». Alors qu’on préparait la ciguë, Socrate était en train d’apprendre un air de flûte. “À quoi cela servira-t-il? lui demande-t-on. – À savoir cet air avant de mourir.“ Cioran, « Ébauches de vertige », in Écartèlement, Paris, Gallimard, 1979. Cité par Italo Calvino. Dans Perchè leggere i classici, Italo Calvino définit ce qu’est un classique et revient sur les livres qui ont compté dans sa vie. Nous avons relevé…

Lire la suite Lire la suite

« Le latin reste le sésame indispensable d’un apprentissage ambitieux du français comme langue maternelle et langue de culture » (Sans le latin)

« Le latin reste le sésame indispensable d’un apprentissage ambitieux du français comme langue maternelle et langue de culture » (Sans le latin)

Pour mille et une raisons et notamment parce que, comme le rappellent Cécilia Suzzoni et Hubert Aupetit, « le latin reste le sésame indispensable d’un apprentissage ambitieux du français comme langue maternelle et langue de culture » (Sans le latin, Paris, Fayard, « Mille et une nuits », 2012, p. 42) nous vous recommandons la pétition concernant l’enseignement du latin dans le département de Lettres de l’Université Toulouse 2 Jean Jaurès. https://www.change.org/p/conseil-de-d%C3%A9partement-de-lettres-modernes-de-l-ut2j-pour-la-sauvegarde-du-latin-en-licence-de-lettres-modernes-%C3%A0-toulouse?recruiter=892240028&utm_source=share_petition&utm_medium=twitter&utm_campaign=psf_combo_share_initial&utm_term=signature_receipt&recruited_by_id=ec913420-981e-11e8-b896-0b9872e0b48f&fbclid=IwAR1QfL9qsfeqhX8y-EmixP34bNS8BATSHt-sQIrdPs60EWWMoAjv4yurv9g 361

Ressources culturelles

Ressources culturelles

L’Unesco a eu la grande idée de donner accès gratuitement à la bibliothèque numérique mondiale sur Internet. https://www.wdl.org/fr/pour la France. Elle rassemble des cartes, des textes, des photos, des enregistrements et des films de tous les temps… Cette banque de documents est disponible en sept langues. Quelques lieux ou spectacles culturels que vous pouvez visiter depuis chez vous: Dans le cadre de sa politique de libre accès au savoir, le Collège de France met à disposition plus de 10 000 contenus…

Lire la suite Lire la suite

Les Amours de Psyché et de Cupidon

Les Amours de Psyché et de Cupidon

Nous vous recommandons le très beau travail de PoAime et l’interprétation poétique de Clément Prévaux. « Parmi tous les air qui furent chantés, il y en eut un qui plut particulièrement à Psyché. Je vais vous en dire les paroles, que j’ai mises en notre langue au mieux que j’ai pu : Tout l’Univers obéit à l’Amour ;Belle Psyché, soumettez-lui votre âme.Les autres dieux à ce dieu font la cour,Et leur pouvoir est moins doux que sa flamme.Des jeunes coeurs c’est le…

Lire la suite Lire la suite

Qu’est-ce que lire?

Qu’est-ce que lire?

Lire en temps de pandémie. Serge Joncour, dans Boomerang sur France Inter, lundi 9 novembre 2020 « Un virus respiratoire suppose de se maintenir tous bien à distance les uns des autres, de se tenir à l’écart, et donc un salon du livre c’est tout le contraire, un salon du livre c’est tout ce qui rapproche, ce qui regroupe, ce qui unit. Déjà, ça rapproche les auteurs les uns des autres, ça rapproche ces mêmes auteurs des libraires qui veillent à…

Lire la suite Lire la suite