Archives de
Catégorie : Enseignement

Numériser l’école, un choix pédagogique irrationnel

Numériser l’école, un choix pédagogique irrationnel

Karine Mauvilly, Essayiste, ex-enseignante, co-auteure du Désastre de l’Ecole numérique avec Philippe Bihouix.(Colloque 2017 de l’AFPEAH) Vous pourrez visualiser la captation de cette intervention sur la chaîne YouTube de notre association https://www.youtube.com/watch?v=7CEQKOptEnk Aperçu du contenu de la communication Apprend-on mieux avec le numérique? Rapport de l’OCDE/Pisa de 2015: « Connecter pour apprendre? Les élèves et les nouvelles technologies  » : Plus les systèmes scolaires sont numérisés, moins les enfants comprennent ce qu’ils lisent. Le niveau de compréhension de l’écrit a tendance à…

Lire la suite Lire la suite

Lecteurs sans frontières – Le Prix des lycées français d’Europe

Lecteurs sans frontières – Le Prix des lycées français d’Europe

Annabelle Presa, Professeure de lettres modernes au Lycée français de Vienne (Autriche), membre de l’AFPEAH et co-fondatrice du Prix des lycées français d’Europe, avec Esther Bourasseau, documentaliste. (Conférence donnée lors du Colloque de l’AFPEAH du 12 octobre 2019) « Que d’autres se flattent des livres qu’ils ont écrits, moi, je suis fier de ceux que j’ai lus. »  Jorge Luis Borges Notre propos brossera les grands traits d’un projet culturel né en 2016 et dont les acteurs sont des adolescents lycéens, à…

Lire la suite Lire la suite

Limites de l’école inclusive

Limites de l’école inclusive

L’AFPEAH a soutenu le mouvement du « Manifeste pour une école qui instruise »  en se joignant à chacune de ses initiatives : les rassemblements de la rue d’Ulm et de Marseille, la pétition « halte à l’inclusion sauvage ». Présidente de l’AFPEAH, qui réunit parents et enseignants  mobilisés contre les réformes libérales affectant l’Education nationale depuis une vingtaine d’années, je suis par ailleurs psychologue clinicienne en pédopsychiatrie et suis amenée à ce titre à accompagner de nombreux enfants et adolescents porteurs d’un handicap : dys,…

Lire la suite Lire la suite

Pourquoi les enfants ne savent-ils plus écrire?

Pourquoi les enfants ne savent-ils plus écrire?

Spécialiste de l’apprentissage de l’écriture, YVETTE ABOUKRAT, professeur des écoles, est graphopédagogue (Colloque de l’Afpeah -2017) Nous vous invitons à écouter sa communication sur la chaîne YouTube de notre association:https://www.youtube.com/watch?v=r_2tsO57vzI CAUSES Manque de formation des professeurs des écoles.Moins de motricité fine et plus de « graphisme » en maternelle.Réduction du temps de classe et donc du temps consacré aux apprentissages fondamentaux. Développement de l’utilisation des photocopies et des fichiers en classe. Pour toute information complémentaire, voir également https://www.reapprendre-ecriture.fr/

« Minotaure -M800 » Genèse d’une écriture collective

« Minotaure -M800 » Genèse d’une écriture collective

Ecriture collective autour du mythe du Minotaure Classe de 6e1 – Collège Françoise Dolto – 52800 Nogent Professeur de lettres classiques : Madame Richalet Co-intervenante en Accompagnement Personnalisé : Mme Monnet, professeur de lettres modernes Septembre 2019 : Annonce de la participation au concours dès la réunion de rentrée pour les 24 élèves de la classe. Tous les travaux ont été réalisés en classe, durant l’heure hebdomadaire d’accompagnement personnalisé en français. Nous avions la chance cette année d’être deux à…

Lire la suite Lire la suite

Réouverture des écoles

Réouverture des écoles

« Vendredi 1e mai 2020 Chers collègues, Bien avant la décision de fermeture des écoles, comme beaucoup d’autres avant moi, j’avais été choquée par l’inconscience de nos instances dirigeantes qui refusaient de voir l’évidence c’est-à-dire la vague qui allait nous submerger. La décision de fermeture des écoles a été prise trop tard, malgré les alertes des autres pays (Matteo Renzi nous suppliait de réagir dès début mars). J’ai donc assuré ma classe les 12 et 13 mars avec des gants, en…

Lire la suite Lire la suite

TRANSMISSION

TRANSMISSION

En tant que professeurs, nous sommes nombreux à fournir un travail très conséquent pour  maintenir une continuité pédagogique. Chacun fait ce qu’il peut avec les moyens du bord. Curieusement, ce sujet est devenu polémique. Certains (y compris des professeurs) pensent que nous devons laisser les enfants tranquilles, ne pas les harceler avec une somme de travail disproportionnée, des devoirs, etc… Mais, en ces temps de désarroi, de profonde inquiétude, est-il vraiment judicieux d’incriminer ceux qui s’investissent en prétendant qu’ils n’ont pour objectif…

Lire la suite Lire la suite

Apprendre à écrire pour apprendre à lire

Apprendre à écrire pour apprendre à lire

Colloque de l’Afpeah du 12 octobre 2019, Tourne ta page ! Le Bonheur de lire ! Laurence Pierson est rééducatrice en écriture, elle est co-auteur de manuels de français pour l’école primaire, comme Archilecture. Elle est l’auteur de Vive Lila, la petite fée; Vive Barnabé, le petit pirate…, ainsi que de la collection Mes Cahiers d’écriture. Nous vous invitons à écouter cette communication sur la chaîne YouTube de notre association: https://www.youtube.com/watch?v=4I5VXk0ni_k

Lire au lycée : de la contrainte au plaisir

Lire au lycée : de la contrainte au plaisir

Magali Gerard, Professeur agrégé, membre de l’AFPEAH(Conférence donnée dans le cadre du Colloque de l’AFPEAH du 12 octobre 2019) Chez certains professeurs le désir de transmettre est premier. Il précède l’amour d’une discipline. Mathématiques ou français, peu importe, il s’agit d’aider un enfant, un adolescent ou un jeune adulte à se construire et à grandir. Ce n’est pas mon cas. Après le bac, j’ai choisi une discipline : la littérature. À l’époque, je ne savais pas vraiment quoi faire de…

Lire la suite Lire la suite

Réécritures indigentes

Réécritures indigentes

S’intéressant à la réécriture des Club des cinq d’Enid Blyton (passage du passé au présent, remplacement du « nous » par « on », modification de certains titres…), Jean-Michel Delacomptée (Notre Langue française, Fayard, 2018, 125) met en évidence l’érosion des descriptions dans les versions les plus récentes. Il cite, par exemple, le passage suivant  qu’il compare à sa version de 2006 : Édition de 1955 : « Puis, ce fut le matin du départ. Dans une atmosphère de bruyante allégresse, les élèves de Clairbois achevèrent de boucler…

Lire la suite Lire la suite