Décembre 2019 Témoignage d’un prof de lettres en lycée

Décembre 2019 Témoignage d’un prof de lettres en lycée

Je n’en peux plus.

Les élèves n’assimilent pas le fonctionnement des différentes épreuves de français sur lequel il faut revenir sans cesse, tout comme ils ne comprennent pas le fonctionnement du nouveau bac et sa cohorte d’épreuves et de modalités différentes les unes des autres. Même nous, professeurs, nous y perdons.

Je n’arrive pas à faire de la grammaire. Pour l’heure, j’ai uniquement travaillé les classes grammaticales et mes élèves ne distinguent toujours pas un pronom démonstratif d’un déterminant démonstratif, ou une conjonction de subordination d’un pronom relatif. Nous venons de voir au pas de course la méthode de la dissertation sur œuvre et je crains qu’aucun n’y ait compris grand chose.
De toute manière nous n’avons pas le temps de réaliser un réel travail de fond sur l’œuvre puisque nous courons après les textes.
Comment pourraient-ils donc choisir la dissertation qui doit reposer sur des exemples précis et analysés ? Je n’arrive pas à aborder les problématiques transversales et il faut bien que je commence l’objet d’étude suivant si je veux réussir à traiter les 24 textes exigés… J’en suis seulement à 5 textes pour le moment et c’est un casse-tête de les choisir puisqu’ils doivent faire 20 lignes.

Cerise sur le gâteau : nous avons de nombreux retours concernant les réunions organisées par les inspecteurs, mais ces retours attestent d’exigences différentes selon les académies. Les inspecteurs se contredisent les uns les autres. Je ne sais encore pas si la dissertation doit porter uniquement sur l’œuvre ou sur son parcours associé ou encore si les textes de plus de 20 lignes seront coupés par les examinateurs.

Quant au changement de programme, c’est tout simplement impensable. Personnellement je construis toutes mes méthodologies sur les textes étudiés en classe, je ne veux pas recommencer chaque année. Les conseils de classes approchent et on ne sait pas comment s’y prendre : faut-il coefficienter les moyennes en Seconde ? Comment ? Qui doit être présent au conseil de classe en première ?

En plus, dans notre établissement, la plupart des cours sont désormais en barrettes (spé, langues, sport). Résultat : les élèves se retrouvent en classe entière uniquement en histoire et en français. C’est donc dans nos cours que tous les problèmes sont gérés et que les interventions ont lieu. On ne cesse de perdre des heures. Bref, c’est difficile et ça l’est aussi pour les élèves, dont la plupart sont complètement perdus et ne savent plus où donner de la tête…

Quant à la Spé Philo/Lettres, j’ignore si ce que je fais est à peu près correct ou pas, vu le vague des documents officiels. J’essaye d’y travailler l’oral en vue du fameux « Grand Oral » de fin de terminale coefficient 10… pour lequel nous n’avons encore aucun texte officiel…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *