Les Derniers géants

Les Derniers géants

Le soir, je restais des heures allongé sur le pont à contempler les étoiles, bercé par le choc répété des vagues sur l’étrave empanachée d’écume. Je rêvais de mondes perdus, d’îles oubliées, de terres inconnues.

François Place, Les Derniers Géants

Nous vous recommandons vivement l’album de François Place, publié chez Casterman. Le texte est magnifique, finement ciselé. Les illustrations qui accompagnent ce récit initiatique nous plongent dans un univers qui fait songer à certains romans de Jules Verne, à certains albums de Tintin, aux Voyages de Gulliver, au fascinant Moby Dick de Melville. Nul doute que Queequeg, le harponneur, a nourri l’imaginaire de son auteur.

Dans cette histoire, il est question d’une carte mystérieuse, d’un navire au long cours, de poivre, de cannelle, de mélopées lancinantes, de botanique, d’odeurs lourdes et de cris, d’échanges et de voyages.

L’univers de François Place est à la fois foisonnant et poétique : l’écrivain invente des mondes et des êtres en les ancrant dans des univers profonds et diaprés. On y découvre des géants dont les têtes colossales disparaissent « dans la brume ouatée des nuages », des géants aux « paupières closes sur d’interminables rêves ».

L’auteur nous offre également une réflexion sur le lien qui unit certains hommes au cosmos, sur la vanité et l’abnégation, sur la création, sur l’art, sur ce qu’il faut de patience et de temps dévolu à la contemplation pour saisir la mélodie du monde.

L’histoire est tragique cependant, car elle s’intéresse à la vulnérabilité des êtres singuliers et dénonce la course au profit qui conduit l’homme à tout anéantir autour de lui.

_______________

L’album, paru en 1992, a gagné plus de dix Prix littéraires (Totem album du Salon du livre de jeunesse de Montreuil, Grand Prix du livre de jeunesse de la Société des Gens de lettres, Cercle d’or Livres Hebdo du meilleur album de jeunesse, Prix Sorcières, Prix des critiques belges du meilleur album de jeunesse, Prix Lire au collège, Prix de la ville de Pithiviers, Prix des lecteurs en herbe de la ville de Bègles, Liste d’honneur Ibby-France, Hungry Mind Review, États-Unis, Prix Rattenfänger de la ville de Hameln)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *