« Écriture inclusive et exclusion de la culture »

« Écriture inclusive et exclusion de la culture »

FRANÇOIS RASTIER,
Directeur de recherche au CNRS.
https://www.cairn.info/revue-cites-2020-2-page-137.htm

_____________________

Attachés à une langue fluide, à la diversité des cultures et des corpus, et hostiles à toute forme de censure, nous vous recommandons l’article de François Rastier.

Extraits de la publication :

« [L]es catégories grammaticales, comme le genre, le nombre, l’aspect, etc., permettent la détermination en discours, par des accords ou concordances, et n’ont aucune incidence sur les représentations du monde. »

« [U]ne langue peut articuler les idéologies les plus contradictoires et seules les idéologies ultra-nationalistes ont pu prétendre qu’elles étaient en elles-mêmes porteuses d’une vision du monde déterminée, voire déterminante. »

« Apollon et Daphné », Musée de l’Hermitage

« [P]assé au crible des sensitivity readers, Ovide sera condamné, criblé de trigger-warnings, comme Apulée, sans parler de Juvénal, Martial et même Virgile. Or, ces auteurs, nous sont parvenus parce que des moines, moins militants que les inclusivistes, ont recopié leurs œuvres. »


________________

Derniers ouvrages de François Rastier :


Saussure au futur (Les Belles-Lettres, coll. Encre Marine, 2015) et Naufrage d’un prophète. Heidegger aujourd’hui (Paris, PUF, 2015), suivi en 2018 par Heidegger, Messie antisémite. Ce que révèlent les Cahiers noirs, Le bord de l’eau ; Créer : image, langage, virtuel, Paris-Madrid, Casimiro, 2016. En 2018, aux Classiques Garnier, Faire sens, de la cognition à la culture, et Mondes à l’envers. De Chamfort à Samuel Beckett. Récemment, Exterminations et littérature. Les témoignages inconcevables (PUF, 2019).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *